Methode universelle, valable pour tous les carburateurs WEBER, Solex ou Dell'Orto.

Certains auteurs disent de ne pas toucher aux vis de by-pass, ce qui est dommage, car c'est la seule bonne façon de synchoniser les dépressions en ayant les papillons le plus fermés possible afin de profiter de toute la phase de progression offerte par les trous de progression. Il faut retirer souvent des plombages pour y avoir accès. Ils étaient justifiés lorsque ces carburateurs étaient neufs, mais avec l'usure, il est de nouveau nécéssaire d'y retoucher.

Pour un moteur dont les compressions sont équilibrées (donc ayant plus facilement la même valeur d'aspiration entre tous les cylindres), on peut même faire un réglage des vis de by-pass avant de remonter les carbus... A l'aide d'un simple dépressiometre "full flow" que l'on pose sur l'entrée du carburateur, et d'un aspirateur ménager (pour une fois que ce n'est pas le lave-vaisselle de maman pour nettoyer les pièces...)

On peut se faire un petit montage tout simple avec une vieille pipe d'admission ou une simple plaque, des tuyaux reliant chaque corps au tuyau de l'aspirateur réglé au mini aspirant tous les corps en même temps.

LES CUVES SONT VIDES ET SECHES SINON RISQUE D'INCENDIE DANS L'ASPIRATEUR. En plus du danger, Madame risque de ne pas être contente et de vous le faire payer en vous interdisant l'accès au lave-vaisselle, par exemple...

On met ainsi en dépression la zone sous les papillons, et on va simplement ajuster les vis de by-pass afin d'avoir le même débit dans chaque corps. La vis de by-pass est un simple robinet qui regle le débit entre l'amont et l'aval du papillon.

Il faut pour cela fermer toutes les autres vis (prises de depression diverses, vis de richesse, vis de mélange additionnel specifique FRPA40, vis de by-pass) et contrôler avec un petit montage simple, corps par corps, papillons fermés au maxi, et ouvrir légèrement ces vis le cas échéant, pour compenser les écarts. Si rien ne se passe, les axes sont tordus, les vis de butée mal réglées ou les papillons usés, il faut donc recontroler la bonne fermeture des papillons, et parfois changer les papillons...

Cette méthode évite après d'avoir les colonnes à mercure qui s'affolent au premier coup de démarreur, et de gagner du temps. On a juste à équilibrer ensuite en fonction de l'aspiration réelle des cylindres, à chaud en lisant les colonnes, ou en réutilisant le dépressiometre.

Ensuite, quand c'est bon, on remonte proprement le tout, étanche sur la pipe du moteur. On dévisse les vis de richesse de 1 tour et demi, on démarre, on laisse chauffer au ralenti accéléré pour ne pas caler.

Ensuite mise en place des bougies Gunson's et réglage richesse (tout en controlant les dépressions), analyseur de gaz en sortie pour controler le CO.

Sur FRPA, ensuite, on ouvre doucement les vis de mélange additionnel pour augmenter le ralenti, toujours en contrôlant les dépressions, et la richesse. Sur d'autres carburateurs, on peut augmenter un peu les passages dans les by-pass en desserant les vis, si le ralenti est trop bas.

IMPORTANT: FRPA, un jeu entre les commandes est nécessaire, les dilatations provoquant une ouverture parasite de 4 papillons sur 6 à chaud, rendant le réglage du ralenti impossible. Il faut laisser du jeu entre les bagues et la barre de commande de chaque rangée. La semelle se dilate sur toute sa longueur, mais moins que la tringle, ce qui donne un écart de réglage entre moteur froid, et moteur chaud... Pour ma part, je vire les deux bagues extrèmes de chaque tringlerie, en ne laissant que celle du milieu. Cela ne gene pas du tout la progression, car j'écrase juste la tringle en alu, pour former un trou oblong dans le sens de la longueur de la tringle. Le jeu est là, mais la synchro à l'ouverture subsiste.

Il faut laisser aussi un jeu entre la commande principale et les deux renvois, le V du V6 faisant que les culasses s'éloignent l'une de l'autre à chaud, ce qui provoque l'ouverture de la rangée menée (coté passager) à chaud. C'est marqué dans la documentation technique, les deux jeux de tringlerie...

L'idéal est de ne pas toucher à la vis de butée des papillons pour augmenter le régime, car sinon tout est à refaire. Et ce n'est pas accessible sur FRPA (d'où les vis de mélange additionnel!).

Je ferai des photos un peu plus tard, pas à pas.